• Vol de nuit

CHOISIR UNE DESTINATION lointaine et KIDS FRIENDLY

Dernière mise à jour : 4 oct. 2020



Sortir d'Europe avec des enfants pose forcément toutes sortes de questions. Aperçu des destinations lointaines les plus adaptées à chaque âge.


Personnellement, j'ai trouvé les premières vacances avec un enfant quelque peu stressantes. Pour limiter ça, et pour rassurer la famille il faut l'admettre, j'ai passé au crible les destinations lointaines envisageables en fonction d'une série de critères me semblent importants. Bien entendu les critères "organisationnels" ne sont pas les seuls dont il faille se préoccuper, et on peut s'adapter partout. Tout est envisageable, en fonction des parents que nous sommes et des enfants que nous avons, le tout est de se faire confiance. J'admire les parents aventuriers, mais pour ma part j'essaie de limiter les situations de stress comme les cris continuels à l'arrière d'une voiture lors d'une étape trop longue ou la peur panique de voir son enfant boire l'eau impropre de la piscine ou du bain. Pour les parents un peu précautionneux comme moi, voici ce que je préconiserais, selon les critères suivants:

  • durée du vol et possibilité de prendre ou non un vol de nuit

  • décalage horaire

  • distances à parcourir pour visiter les sites incontournables

  • niveau de sécurité

  • conditions sanitaires et niveau du système de santé

  • recommandations vaccinales et antipaludiques

  • climat

  • disponibilité d'articles de première nécessité pour les bébés




Avec des tout petits, 0 à 3 ans :

Afrique du Sud / Île Maurice / Oman

Difficile de sortir d'Europe avec des tous petits. Peur des heures de vols, du décalage horaire, des conditions sanitaires,... Mais si on est prêt à sauter le pas, je recommande vivement ces trois destinations, à mes yeux idéales.


Premier point important: ces trois pays offrent un service de soins hautement qualifiée et on peut les visiter en profondeur sans s'éloigner des grandes villes donc des centres hospitaliers. Plutôt rassurant quand on a un tout petit. Pas besoin par ailleurs de vaccins particuliers (pour les enfants n'ayant pas visité des pays à risque récemment tout du moins), ni de cachets contre le paludisme qui détruisent les petits estomacs (dans la plupart des zones des pays en tous cas). Enfin l'eau du robinet est potable en Afrique du Sud et à Oman, et même s'il vaut mieux s'abstenir de la boire, ça ne sera pas un drame si votre enfant avale un peu d'eau de la piscine ou que vous oubliez de lui laver les dents à l'eau minérale.


L'Afrique du Sud et l'Île Maurice sont à 11h environ de vol tout de même, mais pour ces deux destinations on peut prendre des vols directs et de nuit (plus facile avec des enfants généralement). Oman n'est qu'à 6h de vol, de jour, mais en direct. Et très important: les décalages horaires avec ces trois pays sont légers voire insignifiants (1h l'hiver en Afrique du Sud, 2h en été; 3h en hiver à l'Île Maurice et à Oman). On ne stresse pas à l'idée de dérégler son bébé qui vient tout juste de commencer à faire ses nuits ! Grand luxe !


Côté accueil, Oman et l'Île Maurice sont des destinations sûres. L'Afrique du Sud, quant à elle, a une réputation sulfureuse, mais qui s'applique moins au Cap Occidental, que je suggère de privilégier, et qui mérite d'être nuancée (les chiffres sont alarmants mais une très grandes majorité des crimes a lieu au sein même des townships). Un séjour au Cap et ses environs (Winelands, Little Karoo, West Coast, Overberg, Garden Route,...) permet de découvrir de très belles choses et ne présente pas de danger particulier si on suit quelques règles de bon sens. A noter: il sera de toutes façons compliqué de faire un safari avec des petits enfants, non autorisés à bord si jeunes. Attention à prévoir des étapes suffisamment longues dans chaque ville, compte tenu du fait que les siestes privent souvent les parents de sortie une bonne partie de la journée.

Autre point important, on choisit avec soin ses dates de voyage pour bénéficier d'un climat agréable et supportable pour les tous petits. La région du Cap a un climat méditerranéen, donc on risque peu de se tromper. A l'Île Maurice, même s'il y a l'océan indien pour se rafraîchir, mieux vaut éviter l'été austral (notre hiver) et ses chaleurs humides. Attention à Oman, l'été est vraiment très chaud, il faut nécessairement partir en hiver si on voyage avec des petits enfants.


Enfin, concernant les articles de puériculture et de première nécessité pour les tous petits, ces trois pays présentent l'avantage de fournir tout ce qu'il faut facilement. En Afrique du Sud, on trouvera tout ce qu'il faut dans les beaux supermarchés Woolworths au moins: compotes et purées de la marque distributeur à la liste d'ingrédients irréprochable, lait en poudre et céréales infantiles des très bonnes marques bio Hipp et Holle, et également du Nestlé, couches et lingettes Pampers,... L'Île Maurice ayant une histoire commune avec la France, on y trouve des Carrefour, Super U et même Monoprix ! Donc tout ce qu'il faut. A Oman il y a un Carrefour à côté de l'aéroport, idéal pour faire le plein avant de partir dans les montagnes ! Des lits bébés sont mis à la disposition des familles dans pratiquement tous les hôtels (attention à en faire la demande dès la réservation).


Avec des petits, 3 à 6 ans :

Canada / Mexique / Etats-Unis / Jordanie / Thaïlande / Seychelles

A partir de 3 ans, on peut considérer que le sommeil roule un peu mieux, que les enfants commencent à être doués de raison et qu'on est un peu moins angoissé à l'idée de s'éloigner des hôpitaux. Les enfants mangent comme les adultes, ne portent plus de couches,... Tout devient plus simple. On peut donc envisager des destinations un peu plus ambitieuses pour notre plus grand plaisir. Et là, c'est tout un éventail de nouveaux voyages qui s'ouvre comme par magie.


A cet âge, on reste idéalement dans des voyages où l'hygiène n'est pas un gros problème, où la sécurité sanitaire ne pose pas de soucis majeur.

Si on souhaite rester sur des soins facilement accessibles et de bonne qualité, il faut privilégier les Etats-Unis et le Canada (voire Cuba que je n'ai pas mis dans ma liste mais dont la médecine est très réputée). A l'opposé, les Seychelles sont mal équipées et les cas problématiques doivent être transférés à l'Île Maurice ou à la Réunion, à éviter donc si on est un brin hypocondriaque. Le Mexique et la Thaïlande ont de bons (voire très bon pour la Thaïlande) systèmes de santé, mais les points d'intérêt sont éloignés des grands centres médicaux. La Jordanie possède un système de santé tout à fait correct.

A cet âge encore petit, si on peut continuer à éviter les zones touchées par le paludisme ou nécessitant des vaccins, c'est tout de même plus confortable. Aucun vaccin n'est obligatoire pour l'entrée dans ces six pays, sauf si vous avez visité auparavant un pays touché par la fièvre jaune. Et le paludisme n'est pas ou peu présent. Attention tout de même aux piqûres de moustiques qui transmettent la dengue, Zika ou le chikungunya aux Etats-Unis, au Mexique, en Thaïlande et aux Seychelles.


A partir de 3 ans, on peut commencer à envisager des vols assez longs de jour, mais l'idéal est tout de même que les vols soient directs. On en trouvera facilement pour toutes ces destinations et c'est ce qui fait qu'elles sont idéales pour cette tranche d'âge à mon avis. On peut également commencer à envisager un décalage horaire important, et c'est ce qui ouvre les portes à toutes ces destinations également. Si vraiment ça on redoute le jetlag, direction la Jordanie (1 à 2h de décalage) ou les Seychelles (2 à 3h de décalage). Enfin on peut commencer également à envisager des roadtrips un petit peu plus longs, voire des déplacements internes en trains, bus ou avion. Ces pays offrent justement des possibilités d'itinéraires très chouettes et de longueur raisonnable.


Pour ce qui est de la qualité du séjour, tous ces pays sont bien entendu très sûrs, sauf le Mexique, pour lequel je conseillerais de rester dans les circuits touristiques classiques. Où qu'on aille avec des enfants, on évite bien entendu les zones dangereuses. Et comme pour tout voyage, mais encore plus avec des petits, on choisit les dates de voyage pour ne pas risquer de températures extrêmes (Canada, Jordanie et Thaïlande). Gros avantage des Seychelles: le climat est favorable toute l'année (et en plus la plupart des plages bénéficie d'espaces ombragés) !




Avec de petits explorateurs, 6 à 10 ans :

Namibie / Tanzanie / Kenya / Sri Lanka / Indonésie / Hawaï

A partir de l'âge de raison, et en fonction des capacités de chaque enfant, on peut opter pour des destinations franchement lointaines, au climat un peu rude, voire un poil moins sécurisantes. Un traitement anti paludéen ou des vaccins seront mieux tolérés, les longues heures de vol deviendront certainement un plaisir (l'occasion de regarder des films et de manger des chocolats toute une nuit) et les heures de route sur place seront plus sereines. Bref, on part avec de vrais petits aventuriers ! Ce qui ouvre la voie à de nouvelles destinations toutes plus magiques les unes que les autres.


En Afrique, la Namibie arrive (comme toujours avec moi) en tête de classement: sanitairement irréprochable, sécuritairement exemplaire, et offrant la possibilité de mille aventures comme de dormir dans une tente sur le toit d'un 4x4 en pleine brousse, avec les animaux sauvages pour seuls compagnons. Mais cette destination s'adresse aux plus grands car il n'y a pas de vol direct pour Windhoek et que l'étendue du pays impose de nombreuses heures de voiture, la plupart du temps au milieu de rien. Viennent ensuite la Tanzanie et le Kenya, qui offrent à la fois des possibilités de safaris exceptionnels (auxquels les enfants sont généralement admis à partir de 6 ans) et de séjours balnéaires remarquables, à Zanzibar en Tanzanie et à Lamu au Kenya. Si ces destinations s'adressent plutôt aux "grands" enfants, c'est surtout qu'ils requièrent des précautions sanitaires. Il est à noter par ailleurs que ces trois destinations, comme beaucoup de destinations africaines, sont onéreuses.


En Asie, je recommanderais le Sri Lanka et l'Indonésie. Tous deux réputés pour la douceur de leurs habitants, la diversité de leurs paysages et les nombreuses activités offertes (c'est l'occasion pour les petits Robinsons de devenir des petits surfeurs). Leur découverte requière néanmoins de longs déplacements internes et des précautions sanitaires exigeantes, c'est pourquoi je conseillerais d'attendre 6 ans pour les visiter. J'aurais aimé ajouter les Philippines à cette liste, mais la sécurité me paraît un peu juste désormais avec des enfants. Et j'éviterais l'Inde avant l'adolescence, à cause des conditions sanitaires franchement limites.


Enfin, si on n'a pas peur des heures de vol, l'Océanie est un choix parfait. De quoi faire de nos enfants de vrais petits explorateurs, blonds comme les blés, bronzés comme des grillades et heureux comme des papes. A Hawaï, c'est le rêve assuré, et toutes les conditions sanitaires sont réunies ! Dans la même veine, on peut envisager l'Australie et la Nouvelle-Zélande aussi. Seules les heures de vol d'un tel voyage obligent à attendre un certain âge tout de même.




Voici de quoi, j'espère, envisager vos prochains voyages en famille sereinement. Devenir parent, c'est clairement tirer un trait sur les voyages improvisés et la liberté de choisir une destination comme bon nous semble. Mais leur offrir de si fabuleuses expériences et voir leurs regards illuminés suffit à rendre n'importe quel parent heureux, c'est certain !